Votre panier est vide  Votre compte

Aquarium : Microfaune et bactéries contre cyanobactéries

  • Par lbno
  • Le 10/08/2017

Traitement des cyanobactéries en aquarium d'eau douce et d'eau de mer, ma solution personnelle

 

Elles sont généralement vertes en eau douce et rouges en eau de mer et leur prolifération dans un bac peut devenir un véritable cauchemar pour l'aquariophile, y compris le plus motivé ! Quand elles trouvent un terrain biogéochimique qui leur est particulièrement favorable, elle peuvent littéralement étouffer l'écosystème complet d'un aquarium ! Quelles sont donc les conditions favorables à leur expansion démentielle ? En fait les cyanobactéries sont des micro-organismes tellement adaptatifs et résistants que personne à ce jour n'est capable de répondre assurément à une telle question ; c'est ainsi que les forums aquariophiles se trouvent pollués de commentaires postés par des aquariophiles s'inventant une vérité ou reportant simplement une information "grand public" glanée on ne sait trop où. Face aux cyanobactéries nous devons bien souvent, malgré les bons principes aquariophiles, envisager le traitement sans même avoir trouvé la cause.

Les solutions habituelles de lutte contre les cyanobactéries en aquarium

L'aspiration

Le premier réflexe de défense contre ces envahisseurs "mi végétal mi bactérie" va être de les aspirer. Seulement, quelques heures après, c'est comme si on n'avait rien fait. Pourquoi ? Ce que nous aspirons en fait en grande quantité est la substance gluante que secrètent les cyanobactéries pour "souder physiquement" la colonie. L'aspiration de cette substance affaiblit forcément les cyanobactéries mais ce procédé ne suffira pas à les éliminer tant que les conditions favorables ( que l'on ignore en vérité ) à leur prolifération demeurent dans l'aquarium.

Le brassage

Les cyanobactéries n'aiment pas l'oxygèneCyanobactéries en aquarium récifal : notions élémentaires - Jean Jaubert, 13 janvier 2011), c'est pourquoi on va les trouver en plus grande colonie à l'intérieur du sable ou tout du moins dans le fond de l'aquarium, là où la concentration en oxygène est parfois 50 % plus faible que dans le haut du bac. Augmenter le brassage des zones infestées de cyanobactéries, ce qui n'est pas toujours faisable, va effectivement contribuer à déloger la colonie ; mais malheureusement elles vont se retrouver dans la colonne d'eau et partiellement se réimplanter ailleurs. 

Le black-out total

Confiner l'aquarium dans le noir complet pendant un minimum de 4 jours est une technique de lutte contre les cyanobactéries fréquemment employée en eau douce, à condition de ne pas posséder un bac planté de végétaux très délicats. En récifal l'absence prolongée de lumière aura des effets désastreux sur les coraux zooxanthélés. Les cyanobactéries étant des eubactéries photosynthétiques la privation de lumière va effectivement les faire fortement régresser. Néanmoins, on constate qu'elles reprennent bien souvent leur expansion quelques semaines après le black out. Renouveler trop souvent un black out finira par déséquilbrer l'écosystème et engendrer d'autres conséquences facheuses, comme l'apparition d'algues pinceaux par exemple. 

Les mangeurs de cyano

Disons-le tout de suite, aucun poisson et invertébré ne mangent les cyanobactéries ! Certes, certains poissons alguivores et invertébrés détritivores donnent l'illusion de se nourrir des cyanobactéries, mais en fait ils se contentent de "tapaient" dedans avec leurs bouches ( poissons ) ou de les "remuer" ( escargots détritivores par ex ). Finalement nous nous retrouvons avec le même phénomène de dispersion qu'avec la technique du brassage. 

L'utilisation de traitement purement chimique

Il s'agit de la solution de dernier recours que l'on devra employer par défaut quand les moyens cités ci-dessus n'ont pas été efficaces et que l'aquarium est dans un phase critique d'envahissement par les cyanobactéries. Ne nous faisons pas d'illusions, tous les produits chimiques de ce genre sont des anti-bactériens dont les substances actives ne font pas la différences entre les bonnes et mauvaises bactéries. Tout aquariophile un tant peu soit conscient écologiquement sait qu'un aquarium mature traité avec un antibiotique redevient sur le plan micro-biologique comme un aquarium neuf

Vaincre les cyanobactéries par concurrence biologique

Les aquariophiles témoignant avoir vu leurs cyanobactéries régresser après l'utilisation d'un "booster" de bactéries sont tout à fait crédibles. Ils se trompent simplement lorsqu'ils croient avoir ajouté des bactéries dans leurs bacs. Il ne faut pas confondre "Apport de carburant pour bactéries" et "Ajout effectif de bactéries vivantes". C'est cette confusion qui conduit des aquariophiles à dénigrer l'efficacité réelle des anti-cyanos en flacon. Ces produits ne peuvent tout simplement être efficaces que si l'aquarium visé contient les espèces de bactéries biologiquement capables de livrer une bataille territoriale contre les cyanos ! Si un aquarium marin ou d'eau douce, comme une grande majorité des bacs, ne contient que des bactéries Nitrobacter et Nitrosomonas, les cyanobactéries n'ont pas trop de soucis à se faire ! Comme nous ne connaissons pas précisément ( ni les aquariophiles ni la science ) les espèces capables d'exterminer les cyanobactéries nous devons compter sur la biodiversitée bactérienne.

Ma méthode personnelle

Cette biodiversité de bactéries je l'entretiens depuis des années sur des supports de pouzzolane ; tout comme le professeur Jaubert qui parle ici des cyanobactéries, jamais je n'ai été depuis envahi de cyanobactéries, ni en eau de mer ni en eau douce ! Ah si, pour être tout à fait honnête, il arrive que j'ai des tâches de cyanobactéries dans la partie médiane des lits de sable épais ( DSB ), là où justement le taux d'oxygène est relativement faible et où les bactéries aérobies ne peuvent s'épanouir pleinement.  

101 0507