Votre panier est vide  Votre compte

récifal

Différences entre un lit de sable Jaubert et un lit de sable DSB

  • Par lbno
  • Le 23/11/2017

Confusion risquée entre le méthode Jaubert et la méthode DSB "à l'américaine"

     Il m'arrive parfois de devoir essayer, tant que faire possible, de réparer "à distance" des lits de sable épais "en panne", autrement dit qui n'assurent plus ou n'ont jamais assuré la fonction épuratrice biologique ( ( dénitrificatation et déphosphatation ) qui justifie leur usage, en dehors bien entendu de leur intérêt naturaliste .

Il y deux raisons principales qui peuvent expliquer causalement le dysfonctionnement d'un lit de sable épais : 

1, La pauvreté de l'épifaune ( macro et microfaune vivant sur le sable ou dans la couche supérieure ) et/ou de l'endofaune ( macro et microfaune vivant enfouis dans le sable ). 

   Compte tenu de la disponibilité actuelle de la microfaune nécessaire, cette raison, qui hier encore était principalement évoquée pour dénigrer les lits de sable épais, devient aujourd'hui obsolète, du moins secondaire. C'est à présent la raison suivante qui s'impose : 

2, Des facteurs abiotiques ( épaisseur, granulométrie et brassage inadaptés.

   Il s'agit là d'une cause qui trahit une confusion chez certains récifalistes entre méthode Jaubert et méthode DSB et par conséquent la réalisation de "mixtes" bancals des deux méthodes. Si le processus bio-épurateur est le même en Jaubert ou en DSB, en revanche les conditions abiotiques ( facteurs non-vivant ) qui le conditionnent différent fondamentalement dans les deux cas. 

Différences fondamentales entre un lit de sable épais Jaubert et un lit de sable épais DSB* "à l'américaine" 

* Il y a en vérité un DSB, le Deep Sand Bed ou lit de sable épais, mis en place dans les deux méthodes ; mais "DSB" est aussi le nom d'une méthode à part entière, la méthode DSB. 

   Lorsque l'on demande à un néophyte la différence entre un Jaubert et un DSB pur il répond presque systématiquement que le premier à un plénum ( espace vide d'eau confiné sous le sable ) et le second n'en a pas. C'est faux ! Un Jaubert sans plénum ( l'utilité de ce dernier est contestée par certains ) reste "physiquement" un Jaubert et ne devient pas de facto un véritable DSB ! 

Ce qui différencie fondamentalement un Jaubert d'un DSB pur c'est l'épaisseur du lit de sable ( 10 cm en moyenne pour un Jaubert - 15-20 cm pour un DSB ), sa granulométrie ( 2/4 en Jaubert - 0/1 en DSB ).  De ces divergences purement physiques va découler logiquement une différence de nature hydrodynamique : le brassage ( environ 6 fois/volume/heure en Jaubert - de 20 à 40 fois en DSB pur )

Un principe biologique commun Jaubert - DSB qui explique la différence de brassage

   Le pouvoir bio-épurateur d'un lit de sable épais repose essentiellement sur la présence en son sein d'un nombre très important de bactéries anaérobies, infiniment plus important que dans les pierres vivantes. L'objectif du lit de sable épais est de créer des zones profondes pauvres en oxygène ( et non absolument dépourvues d'oxygène ! ) constituant la niche écologique des bactéries anaérobies. Ces dernières ont la faculté, entre autres, d'éliminer les nitrates ou de rendre inoffensives les phosphates. Il est donc évident qu'un brassage de puissance similaire n'aura pas le même impact oxygénant dans un lit de sable épais de 10 cm d'épaisseur et de granulométrie "moyenne" que dans un lit de sable de 20 cm constitué de sable très fin. 

Choisir Jaubert ou DSB et s'en tenir aux règles qui régissent respectivement ces méthodes

   Je ne suis pas du genre frileux quand il s'agit d'expérimenter raisonnablement en aquariophilie mais je pense qu'il est déraisonnable, car trop risqué, de tenter des configurations de lit de sable épais qui n'aient pas été fonctionnellement éprouvées par le nombre des années. Les méthodes Jaubert et DSB ont fait leur preuve et les "adaptations" qui s'écartent trop des règles définies par leurs concepteurs conduisent systématiquement à l'échec à court ou moyen terme.

Pourquoi choisir l'une ou l'autre de ces méthodes l'une et l'autre efficace ? On peut par exemple ne pas vouloir avoir son bac occupé par 15 ou 20 cm de sable donc choisir la méthode Jaubert ou avoir besoin d'un brassage vigoureux pour maintenir certains coraux et donc choisir la méthode DSB.

Conclusion

   Personnellement j'ai créer "instinctivement" des DSB dès mes débuts en eau de mer, avant même d'étudier les théories de Jaubert ou de Shimek et je n'ai vu ensuite aucune raison de ne pas poursuivre avec cette méthode qui m'apportait et m'a toujours jusqu'aujourd'hui apporté satisfaction. Et puis, j'ai aimé toujours plus "creuser" l'étude de cette méthode ( spécialisation) plutôt que de me disperser. 

Je pense qu'il y a aussi une part de subjectivité dans le choix d'une ou l'autre méthode. Mon article ne visait certainement pas à donner à aider à choisir entre Jaubert ou DSB mais de rappeler qu'une fois la méthode choisie il est prudent de conduire son projet récifaliste en se rappelant que "qui veut la fin veut les moyens" ! 

Si des doutes persistent encore dans votre esprit entre lit de sable épais Jaubert et lit de sable épais en DSB pur n'hésitez surtout pas à me contacter via Messenger ou par mail 

 

Halte copyright ! Ne dites pas que vous ne le saviez pas