Votre panier est vide  Votre compte

Combien de temps faut-il pour voir sa microfaune augmenter ?

"En combien de temps un ajout de microfaune zooplanctonique va-t-elle faire effet dans mon aquarium ?"

La patience est une des qualités déterminantes pour la bonne gestion d'un aquarium récifal. Dans la nature il y un temps pour tout et certains aquariophiles, qui plus est débutants, cèdent trop facilement à l'empressement. Ainsi, ils en viennent à être tentés par des produits miracles censés accelérer certains processus naturels, comme ceux nécessaires à l'établissement des colonies bactériennes et de la population de microfaune-macrofaune au sein d'un bac récifal nouvellement installé. Le questionnement " En combien de temps un ajout de microfaune zooplanctonique va-t-elle faire effet dans mon aquarium ? " revient fréquemment à travers les conseils que l'on me demande via ma boite E-mail . J'ai donc eu envie d'y répondre ici de manière générale. 

Quelques mots à propos des produits dits "boosters de microfaune" : Bien que n'en ayant jamais testés moi-même, je devine qu'ils sont constitués de matières nutritives partiellement dissoutes. Il est donc logique qu'ajoutés dans un récifal oligotrophe ( pauvre en nutriments ) ils vont effectivement combler la carence nutritionnelle qui empêchent le développement de la macrofaune se reproduisant sans passage des larves par une phase zooplanctonique. Cet effet reste logiquement ponctuel puisque l'objectif de l'aquariophile adepte des bacs "aseptisés" aura tôt fait après avoir testé ses taux de phosphates et nitrates d'employer tous les moyens pour retrouver l'état initial oligotrophe de son eau. En deux ou trois jours la population de macrofaune va bien évidemment retomber à son niveau le plus bas. Il s'agit là d'une démarche incohérente qui n'a rien à voir avec un processus visant à l'implantation durable de microfaune telle que je l'entends. 

Revenons au temps nécessaire pour constater effectivement les effets de l'ajout de microfaune zooplanctonique. D'abord il faut savoir que l'unique paramètre qui peut effectivement accélerer naturellement la durée pour qu'un oeuf devienne larve puis adopte sa forme adulte est la température de nos aquariums, généralement plus élevée que la température moyenne sur les récifs tropicaux ; un degrés Celius supplémentaire peut parfois réduire de 30 % cette durée. Ensuite, il est impératif de préciser que l'ajout de boosters tels que définis ci-dessus n'aura aucun impact sur la durée de la phase planctonique ; le zooplancton ne peut pas être "engraissé" pendant seulement quelques heures pour être ensuite privé de nourriture. Entre une eau oligotrophe et une eau eutrophe il y un juste milieu qui convient à toute la population d'un récifal, y compris aux coraux durs !  

La durée de la phase zooplanctonique en aquarium varie de 1 à 30 jours selon les espèces. Les plus rapides sont tous les petits crustacés que nous rassemblons vulgairement sous le terme de "podes". Les copépodes par exemple peuvent être visibles sous leurs formes adultes, sur les vitres ou sur la couche superficielle du sable, seulement après quelques heures après l'introduction du zooplancton. Il faudra en revanche attendre au moins 20 jours pour qu'une larve de gastéropode ou d'echinoderme apparaissent sous sa forme adulte et une trentaine de jours en ce qui concerne les vers polychètes utiles. Tout cela dépendra de nombreux paramètres qu'on ne parvient pas encore à définir scientifiquement. Il est ainsi facile de comprendre pourquoi nous découvrons de nouveaux petits animaux dans nos bacs bien après l'introduction des pierres vivantes susceptibles de les apporter.  

Sachez aussi que, tout comme le petit zèbre doit rapidement se tenir sur ses pattes après sa naissance s'il veut échapper aux prédateurs, le zooplancton temporaire, celui dont nous parlons, a tout intérêt à ne rester qu'un minimum de temps à flotter dans la colonne d'eau et à trouver prestement un abri dans le substrat ( pierressable, coquilles vides, dessous de discosomas, etc. ). Les larves zooplanctoniques étant pour la plupart incapables de se diriger volontairement dans le courant doivent compter sur les courants pour les projeter dans ces abris ; voilà pourquoi je vous conseille par ailleurs de laisser "tourner" les pompes de brassage. Rassurez-vous, ces microscopiques animalcules sont bien trop petits pour être broyés par l'hélice d'une pompe ! 

Si vous avez des questions :  aqua-microfaune@laposte.net 

Halte copyright ! Ne dites pas que vous ne le saviez pas !