Votre panier est vide  Votre compte

L'entretien d'un aquarium d'eau de mer récifal, quel labeur

Info : Les informations sommairement exposées sur cette page sont développées sur "Tout savoir sur la microfaune en aquarium récifal"

Mon blog étant thématiquement et résolument consacré à la microfaune en aquarium récifal, je ne m'étendrai pas sur des considérations générales de maintenance ; à ce titre, je vous conseille tout particulièrement de visiter le site Mr Récif Captif .

Ce présent article, traitant brèvement de l'entretien d'un aquarium d'eau de mer, s'adresse aux futurs aquariophiles marins que cette tâche rebute et aux aquariophiles plus confirmés qui en viennent progressivement à la négliger. Aux premiers profitent l'excuse de l'ignorance ; aux seconds je ne trouve pas d'excuse, sinon celle d'une pratique aquariophile partiellement motivée.

Je viens juste avant d'entreprendre la rédaction de cet article de procéder à l'entretien hebdomadaire d'un petit aquarium récifal DSB de 200 litres, un volume moyen pour de nombreux récifalistes. Il s'agit donc là de relater un expérience concrète et non d'exposer une théorie tirée d'un manuel d'aquariophilie

Cette opération aura duré en tout et pour tout 30 minutes chrono. Si vous pensez que ce temps d'entretien hebdomadaire est encore trop long alors mieux vaut ne jamais créer un aquarium ou revendre celui que vous possédez déjà avant qu'il ne s'affiche dans votre salon comme une insupportable projection de votre négligence ! 

Voici le détail de cette grande affaire :

- Remplissage d'un seau avec 18 litres d'eau neuve et branchement dans ce contenant d'un chauffage de 300 watts, histoire que cette eau à 12 dégrès atteignent rapidement les 25 degrés que je souhaite.

- Pendant ce temps de chauffe : Retrait, avec un grand gobelet gradué, de 18 litres d'eau "usée" de l'aquarium en question. J'en ai profité pour aspirer quelques cyanobactéries colonisant uniquement ( allez savoir pourquoi ? ) la surface d'une petite zone de sable de 10 cm sur 5 cm

- Grattage des agues vertes microscopiques voilant la vitre frontale, à l'aide d'un simple carte de fidélité délivrée par une animalerie que je ne fréquente quasiment jamais. Vous remarquerez que, contre toute logique, j'ai effectué ce grattage après avoir retiré l'eau "sale" ; et bien oui, il serait dommage de priver certains habitants de ce bac de cet apport opportun, certes très modeste, de phytoplancton. J'ai aussi remis en place un rejeton de discosoma qui entreprenait de prendre son indépendance par rapport à sa colonie mère. Quoi d'autre ? Ah oui, j'ai changé le perlon ( mais ça je le fais tous les trois jours ) d'un petit filtre interne

- Retour vers mon récipient d'eau neuve qui est à présent à bonne température. Retrait du chauffage ( débranché et refroidi prélablement ! ) et introduction de sel synthétique à l'aide d'un verre gradué fourni par le fabriquant. Grâce à détail, certains auront peut-être reconnu la marque de ce sel. Ce dernier se dissout en quelques secondes et l'eau d'eau de mer ainsi reconstituée est utilisable presque qu'instantanément. Ajustement de la densité à l'aide de  mon bon vieux super densimètre à aiguille. C'est prêt !

- Ajout de l'eau salée neuve dans mon bac à l'aide d'un gobelet ( le seau est trop plein pour le soulever à bout de bras ). Arrêt à moitié du seau pour une petite vérification de la densité dans l'aquarium et cette fois versement directe ( maîtrisée tout de même ) du reste de l'eau neuve

Voilà, voilà... le petit récif est encore plus beau à regarder à travers ses vitres toute propres, l'eau semble plus cristaline, une euphyllia se gonfle comme pour me féliciter. Ah, quel labeur ! Pardon, quelle bonheur !

J'ai parlé d'entretien hebdomadaire et certains pourrait penser qu'il y a peut-être un entretien mensuel ou trimestiel bien plus contraignant à effectuer. Et bien non, même pas ! Cela fait quatre, ou peut-être cinq ans je ne sais plus, que cet aquarium récifal est ainsi entretenu chaque semaine, comme tous les autres d'ailleurs.  

Ps : je vais maintenant ajouter un peu de microfaune zooplanctonique dans ce bac tout propre, car je suis conscient que je viens de jeter avec l'eau du bain plein de bébés flottants innocents qui ne m'avaient rien demandé. 

Si vous avez des questions :  aqua-microfaune@laposte.net ( rien ne m'oblige bien sûr à y répondre ! )

Halte copyright ! Ne dites pas que vous ne le saviez pas !