Votre panier est vide  Votre compte

La microfaune larvaire en aquarium récifal

Les articles de ce blog visent à compléter la page d'accueil Aqua-microfaunequ'il est judicieux de lire avant !

Je le rappelle, l'objectif de mon élevage de microfaune zooplanctonique est de produire et récolter les oeufs et les larves d'un maximum d'espèces utiles

Encore une fois, je ne veux et peux parler que de ce qui concerne l'observation d'un prélèvement d'eau de mes bacs d'élevage spécifique de microfaune

D'abord, il faut distinguer le zooplancton permament ( organismes adultes ) et le zooplancton temporaire ( larves de macrofaune ) ; la composition du premier ne résulte pas d'un choix délibéré de ma part ; ce zooplancton permanent et cosmopolite à été introduit invonlontairement et inévitablement dans mes bacs d'élevage il y bien longtemps lors de leur mise en eau avec de l'eau de mer naturelle puissée au large. Ne disposant à l'époque d'aucune information, puisque l'on affirmait dans le milieu aquariophile que le plancton en général était impossible à maintenir vivant en captivité, le défi a été de trouver les conditions idéales à sa survie et surtout à sa reproduction. Ce zooplancton permanent est composé en grande partie de zooflagellés, protozoaires, et rotifères ( brachionus plicatilis ); ces animalcules assurent, avec le phytoplancton, une part importante de la nourriture naturelle du zooplancton temporaire

La population de zooplancton temporaire au contraire du zooplancton permanent ne doit rien au hasard ; les espèces que je suis susceptible d'observer dans un prélèvement dans mon élevage correspondent aux espèces de macrofaune présentes dans mes bacs. Ce zooplancton temporaire est constitué des larves de la macrofaune. Cette macrofaune étant volontairement riche en nombre d'espèces sélectionnées ( pas d'indésirables ! ) il est tout à fait logique que le zooplancton qu'elle produit le soit aussi. À noter qu'une certaine proportion de ce zooplancton est bien entendu encore sous forme d'oeufs ; ce qui facilite la survie d'un maximum d'espèces à des conditions de transports pas toujours idéales. Même si la composition du zooplancton temporaire dans un prélèvement varie en fonction des périodes, du rythme des reproductions respectives et du hasard du prélèvement ( toujours effectuée dans plusieurs bacs pour favoriser la biodiversité ) on peut citer la présence régulière et en quantité intéressante des espèces strictement pondeuses en eau libre et celles capables d'adopter indiféremment la ponte sur support ou dans le substrat ou celle en pleine eau.

Voici une liste des espèces susceptibles de se trouver sous forme d'oeufs ou de  larves dans un prélèvement d'eau de mes élevages

Info : Il existe des dizaines, des centaines, voire des milliers d'espèces pour chaque genre de chaque famille et les identifier précisément est extrêmement complexe et nécessite du matériel de laboratoire high tech et des opérations ( dissection par ex ) délicates, généralement hors du champ de pratique de l'aquariophile lambda. Le sigle sp ( (species) signifie que le genre est cité sans décliner en détails les différentes espèces qui le composent. 

- Oeufs et /ou larves de petits crustacés utiles ( exclusion des parasites )

- amphipodes 
( Phtisica sp, Pseudoprotella sp , Caprella sp, Podocerus sp, Chelura sp, Siphonoecetes sp, Corophium sp, Monocorophium sp, Ampithoe sp, Dexamine sp, Parapleustes sp, Leucothoe sp, Iphimedia sp , Sextonia sp, Bathyporeia sp, Les gammares : Gammarus sp, Cheirocratus sp, Maera sp, Gammarella sp, Melita sp, Apherusa sp, Monoculodes sp, Ampelisca sp,  Haustorius sp, Urothoe sp, Talitrus sp, Orchestia sp, 

- Isopodes  ( Paragnathia sp, Gnathia sp, Cyathura sp, Paranthura sp, Limnoria sp, Eurydice sp, Sphaeroma sp, Lekanesphaera sp, Dynamene sp, Campecopea sp, Cymodoce sp, Astacilla sp, Idotea sp, Stenosoma sp, Cleantis sp, Janira sp, Jaera sp, Munna sp, Ligia sp, Armadillidium sp

Copépodes : Calanus sp, Notodelphys sp, Pachypygus sp, Cyclops sp,  Oithona sp, Corycaeus, Macrosetella sp,  Siphonostomatoïda sp,  Arcatia sp, 

- Mysidacés
 ( Praunus sp ) ( Schistomysis sp ) Paramysis sp, Gastrosaccus sp, Mesopodopsis sp, Neomysis sp, Leptomysis sp, Siriella sp, 

- Cumacés

Eocuma dollfusi, Iphinoe sp, Cumopsis sp, Pseudocuma sp

Tanaïdacés

Apseudes sp, Apseudopsis, Tanais sp, Zeuxo sp, 

- Leptostracés

Nebalia sp

- Oeufs et /ou larves de mollusques utiles

La majorité des esgargots détritivores habituellement présents dans nos aquariums, notamment Stomatella sp, Astraea sp, Turbo sp, Tectus sp, Cérithium sp, Chiton sp.

- Oeufs et / ou larves d’échinodermes utiles

Mini-ophiures et Astérina   

- Oeufs et /ou larves de petits vers utiles ( Je ne possède aucun vers nuisibles )

Annélides ( dont Spirographes ), Cirratulidaevers spaghettisSipunculiensNémertiens, Eurythroe... Dans un récifal sans sable ( bare buttom ) la majorité de ces larves de vers, ne trouvant pas leur niche écologique, servira uniquement de nourriture vivante aux planctonophages ( poissons, coraux, etc. ). En revanche, une bonne partie de ces vers utiles colonisera avantageusement un lit de sable épais ( DSB Shimek ou Jaubert - )

Si vous avez des questions :  aqua-microfaune@laposte.net ( rien ne m'oblige bien sûr à y répondre ! )