Votre panier est vide  Votre compte

Microfaune en flacon, microfaune fraîche et frais de port en vpc

Ah, que cela serait plus simple si la microfaune et les microorganismes pouvaient être transportés en flacon et se conserver au frigo ! Il suffirait d'envoyer les produits "vivants" comme de simples produits non périssables et ainsi réduire les frais de port au minimum. Mais non, même après 35 ans de recherche scientifique appliquée, dirigée par le biologiste marin Gerald Heslinga, la boutique de l'Indo-Pacific Sea Farms, dont Aquamicrofaune s'inspire scientifiquement et méthodiquement, ne peut s'affranchir de la nécessité d'envoyer ses produits vivants en envoi express et faire subir à ses clients aquariophiles américains le coût élevé de ce type de service ( environ 24 euros en France ). 

Les frais de port en express ( indispensable pour le vivant ) constituent-ils un frein à la création en Europe d'une entreprise qui sera aussi utile et précieuse aux véritables aquariophiles que l'est l'Indo- Pacific Sea Farms aux Etats-Unis ? C'est bien évidemment une question que je me pose à ce jour. Les aquariophiles français sont-ils prêts à payer une vingtaine d'euros de frais de port pour du vivant autre que des poissons, des coraux ou des végétaux ?

À ma connaissance je suis le seul en Europe à disposer d'une infrastructure spécifiquement consacrée, depuis 30 ans, à l'élevage de microfaune d'eau de mer et d'eau douce. La plupart des souches que je conserve, notamment les vers fouisseurs pour DSB, introuvables ici dans le commerce, viennent d'ailleurs des Etats-Unis, à l'époque lointaine où il était encore possible de s'en procurer. Comment, quand on est un fervent défenseur de l'aquariophilie naturelle, peut-on se résoudre à abandonner l'idée d'une boutique indispensable à tous pour une simple question de coût de frais de port ? 

Des flacons "'longue conservation" de pseudo-microfaune pour le simple coût d'un envoi classique ( environ 7 euros ) ou de la véritable microfaune infiniment diversifiée envoyée en seau avec leur support écologique ( sable, litière végétale, algues, pouzzolane pour les bactéries) pour une vingtaine d'euros de port... Que veut vraiment l'aquariophile français ? 

Les multiples témoignages que j'ai pu recevoir prouvent que les véritables aquariophiles doutent intuitivement de la qualité du contenu de la microfaune, du plancton en général ou des bactéries en flacons "longue conservation". Les quelques aquariophiles que j'ai pu "dépanner" en microfaune ( contre uniquement le remboursement des frais de port ) ont rapporté sur les réseaux sociaux la qualité du produit dont il ont bénéficié... et voilà comment, moins de deux mois seulement après la création de ce site d'information aquariophile, la création d'une boutique spécialisée s'est imposée à moi comme un devoir dans ma mission de promouvoir l'aquariophilie naturelle.

Avec la création de la boutique officielle d'Aquamicrofaune le dépannage "à prix coutant entre amis" ne sera plus possible... La seule boutique de ce genre en Europe ( à l'image de celle de L'Indo-Pacific Sea Farm outre-altantique ) survivra-t-elle à la réalité économique se répercutant fatalement sur le coût de ses produits ? Soyez en tous cas assurés que je vais tout faire pour que le coût des produits soit le plus faible possible tout en étant viable. En revanche je ne peux rien faire concernant les frais de port en transport express ( réception en moins de 24 heures après l'envoi ! ) puisqu'ils ne dépendent pas de moi. La qualité à un prix paraît-il...