Votre panier est vide  Votre compte

Ensemencement en microfaune d'un récifal au démarrage

Ensemencement en microfaune d'un récifal au démarrage

   Le démarrage d'un aquarium récifal est la période la plus propice pour introduire en masse de la microfaune. Tout les éléments favorables à son implantation dans ou sur le substrat ( pierres, sable, algues, etc ) sont en effet idéalement réunies : Pas de prédateurs ( poissons et invertébrés ), possibilité d'atteindre des taux de matière nutritive plus élevés que dans un bac déjà peuplé de coraux durs, richesse sédimentaire, pas de changements d'eau, écumeur stoppé plus longtemps. Ajouté sous forme de zooplancton cette microfaune larvaires ou sous forme d'oeufs va pouvoir flotter librement et le temps qu'il lui faut avant de s'implanter dans le décorelle commencera sa vie d'adulte, de macrofaune. Le taux de survie de cette microfaune est considérablement augmenté pendant la période démarrage de l'aquarium.

L'encemencement en microfaune d'un bac d'eau de mer dont le décor est totalement composé de pierres et de sable mort ( ou pas du tout de sable ) est dans ce cas tout à fait possible ; à condition bien entendu de disposer de kits d'ensemencement réellement riche en microfaune variées. Disposant demon propre élevage de microfaune j'ai pour ma part la possibilité de pratiquement remplir la moitié d'un bac neuf avec de l'eau incroyablement pourvue en plancton. Evidemment, ce plancton étant naturellement bourré de bactéries utiles, je n'ai pas à me soucier de ce côté là non plus. Au pire il se produit un bloom bactérien passager qui n'a aucune conséquences néfastes sur un bac non peuplé

Un aquarium récifal ainsi ensemencé en microfaune au démarrage peut raisonnablement être considéré prêt à accueillir progressivement ses premiers "gros" pensionnaires ( détritivores, poissons et coraux mous ) après seulement quinze jours. Des tests d'ammoniaque et de nitrites confirmeront éventuellement les paramètres bio-chimique du bac. Quant aux nitrates ils sont consommés au fur et à mesure de leur production par les nombreuses algues qui ne manquent pas de se développer pendant la période de démarrage du récifal. Un chirurgien, comme le zebrasoma flavescens, aura tôt fait de s'en régaler, ce qui empêchera qu'elles envahissent les premiers coraux. S'il leur en laisse les gastéropodes se chargeront du reste.  

Si vous avez déjà lu quelques autres articles de ce blog traitant spécifiquement de la microfaune en récifal vous savez qu'ils sera impossible, même avec un refuge dédié, de conserver durablement une population de microfaune digne de ce nom et il faudra donc régulièrement en ajouter. Par contre, la richesse bactérienne du plancton introduit comme encemencement ne devrait pas, même si la microfaune et la macrofaune en consomme énormément, doit éviter l'ajout ultérieur d'ampoules ou autres. Par sa complétude ( zooplancton, phytoplancton et bactéries ) le plancton, vivant bien sûr et de très bonne qualité, est à mon avis le meilleur kit tout en un pour ensemencer un récifal au démarrage

Si vous avez des questions :  aqua-microfaune@laposte.net

Halte copyright ! Ne dites pas que vous ne le saviez pas