Votre panier est vide  Votre compte

Les micro-algues benthiques en aquarium, comment lutter ?

  • Par lbno
  • Le 15/08/2017

Quand les algues envahissent un aquarium... Causes, idées reçues et solution

  Nous avons trop souvent affaire dans nos aquarium d'eau douce ou d'eau de mer avec les micro-algues benthiques, celles qui colonisent les supports ( substrat, plantes, coraux, matériel et décor ). En fonction de leurs pigments photosynthétiques spécifiques elles peuvent être vertes, brunes, rouge-bordeaux, bleus... Mais elles ont des points communs que nous devons connaître pour mieux prévenir leur prolifération excessive et les combattre en cas d'invasion déjà déclarée. 

Le rôle de la lumière sur les micro-algues benthiques en aquarium, une idée reçue

Tout comme dans le cas des algues libres qui provoquent l'eau verte, le monde aquariophile a fortement tendance à systématiquement chercher la cause d'une invasion de micro-algues benthiques dans la qualité, l'intensité ou la durée de l'éclairage artificielle ou naturelle ( aquarium près d'une fenêtre par ex ). Or, il faut savoir que pratiquement toutes les espèces de micro-algues benthiques présentes en aquarium sont capables de se développer à partir d'une source lumineuse faible. Les diatomées, par exemple, sont capables de coloniser un bac de sable vivant ou de pierres vivantes ne recevant uniquement que la lumière indirecte d'une pièce d'habitation ou de la surface de vente d'une animalerie. Sauf obscurité totale, la lumière ne peut donc pas être considérée comme un facteur limitant déterminant. 

Le taux d'oxygène et le développement des micro-algues benthiques en aquarium

Pas plus que la lumière, le taux d'oxygène n'est pas non plus un facteur limitant pour les micro-algues benthiques. Ainsi, ces dernières peuvent coloniser sans problème la couche anoxique ( pauvre en oxygène ) d'une lit de sable épais. Pourquoi donc alors certains aquariophiles, surtout en eau douce, prétendent avoir vaincu une invasion d'algues grâce à l'emploi d'eau oxygénée ( Peroxyde d'hydrogène ) ? En fait, c'est essentiellement l'augmentation du potentiel Redox qui produit cet effet : la sursaturation d'oxygène va favoriser le phénomène d'oxydation et optimiser la biodégradation des matières organiques qui profitaient aux algues. Personnellement je considère, au-delà de son efficacité, l'utilisation d'eau oxygénée en aquarium comme trop risquée ( augmentation brutale du Ph si Kh bas et surtout une hyperoxydation qui peut aussi affecter les plantes et les zooxanthelles des coraux ). 

L'excès de nitrates responsable de la prolifération des micro-algues benthiques

Un taux de nitrates trop élevé favorise la croissance des algues, c'est un fait. En revanche, il est utile de savoir que les algues possèdent, comme les plantes d'aquariums ( ( D.Walstad,1999 ), la capacité de prélever à leur profit directement l'ammoniac à la source du cycle de l'azote. Sachant cela, on peut expliquer pourquoi dans certains cas un aquarium est envahi d'algues alors que la mesure de nitrates n'apparaît pas excessive. En effet, moins d'ammoniac au départ du cycle de l'azote c'est logiquement moins de nitrates produits ! 

L'ajout de CO2 et les Ph acides éliminent les micro-algues en aquarium

Les algues peuvent supporter des concentrations d'abhydride carbonique ( co2 ) assez élevées (  De F. De Graaf 1975 ). Si ce n'était pas le cas les aquariums d'eau douce au Ph acide ( biotopes amazoniens ) et les bacs plantés hollandais, surtout la nuit quand cesse la photosynthèse, seraient totalement à l'abri des problème d'algues ; or il suffit de parcourir les réseaux sociaux aquariophiles pour constater que cela n'est pas le cas. 

L'ajout de carbone liquide en eau douce ( type Easy carbo par ex ) tue les algues

Voilà une information qui circule allègrement sur les forums et Groupe aquariophiles... et elle n'est pas fausse. En revanche, peu d'aquariophiles savent pourquoi le carbone liquide en flacon tue les algues ! Le principe actif de ce produit est le glutaraldehyde ( ou un dérivé apparenté ) ; il s'agit là d'une substance toxique ( classé "Dangereux pour l’environnement") utilisé, entre autres, par des agents de maintenance de la marine pour éliminer les algues ( algicide ) sur les coques des bateaux ! Personnellement j'ai testé ce produit et remarqué que son utilisation régulière dans un aquarium provoquait des démangeaisons chez certains poissons !  Certains diront qu'il suffit de diminuer le dosage par deux... Peu importe, pour moi introduire un produit composé d'une substance toxique dans un milieu aquatique, même en dose minime, n'est pas concevable ! 

Les phosphates et les silicates et les micro-algues benthiques

Les phosphates et les silicates sont deux éléments bio-chimiques assurément appréciés par les micro-algues benthiques, et tout particulièrement par les diatomées en ce qui concerne les silicates. Ces dernières proviennent généralement de l'eau de conduite ou du sable. Les phosphates peuvent aussi provenir de l'eau de conduite ou d'un excès de nourriture. Si des micro-algues benthiques envahissent un aquarium  il faut nécessairement tester ces deux paramètres. Pour les silicates dans le sol, il est pertinent de prélever un peu de sable dans un gobelet, de le mélanger avec de l'eau de l'aquarium puis, après quelques minutes, de procéder au test. Dans le cas d'un taux de phosphates ou de silicates très excessif l'utilisation de résines ad hoc apparaît comme la seule solution pratique.  

L'équilibre biologique pour prévenir l'invasion des micro-algues benthiques

Nous en revenons toujours à ce fameux équilibre biologique en aquarium dont je ne cesse de parler sur ce blog. Sans m'étendre ici à nouveau sur ce point, je rappellerai simplement que, mise à part les silicates déjà présents dans le sable ou l'eau utilisée pour le remplissage de l'aquarium ou les changements d'eau, l'excès des éléments favorisant le développement outrancier des micro-algues benthiques résulte toujours d'un déséquilibre biologique dans la chaîne de traitement des déchets ( trop de ceci, pas assez de cela ! ). Finalement, nous retrouvons précisément pour les micro-algues benthiques la même problématique écologique que nous avons soulevée dans l'article Les eaux troubles en aquarium, une cause commune